Visite du Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, M. Harlem Désir, à Erevan (8-11 octobre 2015) [hy]

M. Harlem Désir a représenté la France à la 31ème session de la conférence ministérielle de la Francophonie, qui s’est tenu les 10 et 11 octobre à Erevan. Il y a réaffirmé l’attachement de la France aux valeurs de la Francophonie, ainsi que la nécessité pour les pays francophones de s’engager avec détermination pour faire face aux défis globaux, comme la crise des réfugiés et la lutte contre le dérèglement climatique.

Il a été reçu à cette occasion par le président de la République d’Arménie, M. Serge Sarkissian, le vice-Premier ministre chargé de l’intégration économique internationale et des réformes, M. Vache Gabrielian, et le ministre des Affaires étrangères, M. Edward Nalbandian. Il a prononcé un discours à l’Université française en Arménie à l’occasion duquel il a lancé le réseau des anciens diplômés France Alumnis. Il s’est entretenu avec des représentants des entreprises françaises, des personnalités arméniennes et a rencontré la communauté française lors d’une réception à l’Ambassade de France. Il a enfin tenu à rendre hommage aux victimes du génocide arménien en déposant une gerbe au mémorial de Tsitsernakaberd et en visitant le musée du génocide arménien.

Lors de ses rencontres avec les autorités arméniennes et les médias, le Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes a souligné la qualité de notre relation bilatérale, notre volonté commune de renforcer les échanges économiques dans des domaines comme l’agriculture, le tourisme et les transports, en organisant l’année prochaine à Paris le deuxième forum économique franco-arménien. L’approfondissement de la relation entre l’UE et l’Arménie a été également au coeur des discussions, à la veille de l’approbation le 12 octobre du mandat de négociation d’un nouvel accord. Enfin, M. Harlem Désir a rappelé l’engagement de la France, dans le cadre de sa co-présidence du groupe de Minsk, pour aboutir à un règlement durable du conflit du Haut-Karabakh, en soulignant la nécessité d’une reprise du dialogue entre les présidents arménien et azerbaïdjanais.

publié le 25/05/2017

haut de la page