Décès du diplomate et écrivain Stéphane Hessel [hy]

Communiqué de la Présidence de la République

Paris, 27 février 2013

J’apprends avec une grande tristesse la disparition de Stéphane Hessel. C’était une grande figure dont la vie exceptionnelle aura été consacrée à la défense de la dignité humaine.
C’est au nom de ses valeurs qu’il s’engagea dans la résistance.
C’est convaincu de la nécessité d’une gouvernance du monde qu’il travailla à la mise en place de l’ONU et qu’il poursuivit une carrière brillante de diplomate au service de la paix.
C’est en européen marqué par la guerre qu’il s’est mobilisé pour l’unification de notre continent.
C’est en humaniste passionné qu’il s’est livré à tous les combats pour les droits de la personne humaine, pour lutter contre les préjugés, les conformismes, les conservatismes.
Sa capacité d’indignation était sans limite, sauf celle de sa propre vie. Au moment où celle-ci s’achève, il nous laisse une leçon, celle de ne se résigner à aucune injustice.
J’adresse à sa famille et à ses proches le témoignage de notre reconnaissance./.

Déclaration de Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères

Paris, 27 février 2013

Avec Stéphane Hessel disparait un combattant de la liberté et de la dignité humaine.
Engagé avec courage au service de causes justes et généreuses, à travers la diversité des époques qu’il a traversées, il est resté le témoin exigeant des valeurs de la Résistance.
Il fut également un grand diplomate, au service de la France et des Nations unies, défenseur ardent des droits de l’homme et de la paix. Citoyen engagé, son regard, sa lucidité, sa générosité, son enthousiasme, sa bienveillance et son amour de la justice nous manqueront.
Je m’incline avec gratitude et tristesse devant sa mémoire et j’assure sa famille et tous ses proches de ma profonde solidarité et de ma sympathie./.

Biographie :

Né en 1917 à Berlin, le diplomate et écrivain Stéphane Hessel est décédé à Paris le 27 février 2013. Cet européen convaincu vient s’installer à Paris avec ses parents en 1924 avant d’être naturalisé français en 1937.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Stéphane Hessel s’engage dans la résistance. Dénoncé puis arrêté par les nazis, il est déporté au camp de Buchenwald, expérience à laquelle il survit avant de réussir à s’échapper, peu avant la fin de la guerre.

Nommé auprès de la Représentation de la France auprès des Nations Unies à New York en 1946, il participe à la rédaction de la Charte des droits de l’Homme. Il en gardera tout au long de sa vie un attachement profond pour les droits de l’Homme. Un attachement qui le fait accepter de nombreuses missions diplomatiques en Asie et en Afrique.

En 2010, Stéphane Hessel publie son célèbre livre "Indignez-vous !". Récompensé à de nombreuses reprises, il s’est également vu remettre le Prix de l’Académie de Berlin pour son engagement au service de l’amitié franco-allemande.

publié le 01/03/2013

haut de la page