Participation française au Festival d’animation ReAnimania [hy]

Le Festival d’animation ReAnimania, auquel l’Ambassade de France collabore activement depuis sa création, s’est ouvert officiellement le vendredi 28 octobre 2016. Une conférence de presse, à laquelle a participé S.E.M. Jean-François Charpentier, Ambassadeur de France en Arménie, en compagnie du Directeur du Festival M. Vrej Kassouny et de M. Jean-Paul Commin, représentant de l’association European Animation Awards, s’est tenue le matin pour annoncer le lancement de cette 8ème édition.

Cette année encore, les productions françaises sont mises à l’honneur, avec quatre films longs-métrages présentés en avant-première, dont le film « La tortue rouge » (coproduction française de Michael Dudok de Wit) en ouverture et le film « Louise en hiver » de Jean-François Laguionie en clôture. Mais ce sont aussi 33 autres films français qui ont été sélectionnés dans quatre catégories différentes et qui seront projetés, sur un total de plus de 400 films présentés, dont 95 en compétition officielle.

Cette présence française au Festival ReAnimania n’est pas un hasard : depuis plusieurs années, la France se positionne au troisième rang mondial dans le secteur de l’animation (derrière les Etats-Unis et le Japon), et au premier rang européen. 40 % de la production européenne d’animation est française. Cette industrie française du film d’animation est en plein essor. « Le Petit Prince », sorti en 2015, est devenu le plus grand succès d’animation française à l’échelle internationale depuis 20 ans (il a atteint cet été les 18 millions d’entrées dans une soixantaine de pays).


Cette année, des représentants du secteur du film d’animation français seront présents au festival. M. Jean-Paul Commin, secrétaire général de l’association « European Animation Pride Awards », fera partie du jury du Festival en catégorie « longs métrages », ainsi que M. Josselin Facon, réalisateur, qui présentera son court-métrage « Plein été », inscrit en compétition.

Il est important de pouvoir réunir des talents et des financements de France et d’Arménie pour permettre la création de nouveaux projets d’animation et de nouvelles collaborations notamment dans le domaine de la formation. C’est pourquoi, pour la deuxième année consécutive, l’Ambassade de France financera deux bourses qui permettront à deux jeunes Arméniens de partir durant un mois se former à l’Ecole des Métiers du Cinéma d’Animation d’Angoulême.

Le programme du Festival est disponible en suivant ce lien.

publié le 24/05/2017

haut de la page