Mesures exceptionnelles pour les bourses scolaires dans le cadre de la crise du COVID-19

Afin d’accompagner les familles françaises fragilisées financièrement par la crise du COVID-19, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères (MEAE) ont apporté des aménagements au dispositif de bourses scolaires :

  • S’agissant de l’année scolaire en cours (paiement du 3e trimestre), les familles en grande difficulté liée à la perte de leurs revenus du fait de la crise du COVID 19, peuvent déposer un recours gracieux et ainsi demander :
    • la révision de la quotité accordée (si la quotité est inférieure à 100%) si elles étaient déjà boursières,
    • l’attribution d’une bourse pour le paiement des frais de scolarité du 3e trimestre. NB : cette attribution se fera sur la base de la présentation de documents attestant d’une baisse très significative des revenus depuis au moins un mois.
  • S’agissant des demandes de bourses pour l’année scolaire 2020-2021, les familles qui connaissent une perte effective et significative de leurs revenus depuis au moins un mois, et qui anticipent des difficultés pour payer les frais de scolarité à la rentrée de septembre 2020 peuvent demander à ce que la perte de revenus de ce début d’année 2020 soit prise en compte, en complément des revenus de 2019. Ces demandes seront étudiées sur la base de documents attestant de la dégradation de leur situation, et sous réserve de répondre aux conditions réglementaires pour déposer un dossier de bourse (notamment l’inscription de l’enfant au Registre).

Les familles concernées sont invitées à adresser un courriel explicatif avec les justificatifs nécessaires pour apprécier le changement de leur situation à l’adresse fslt.erevan-amba@diplomatie.gouv.fr

Nous vous rappelons par ailleurs que la révision de dossiers de bourses déposés en janvier-février sera encore possible à partir d’août 2020 (2ème période de la campagne des bourses 2020/2021), afin de tenir compte d’une éventuelle dégradation prolongée de votre situation financière.

publié le 05/05/2020

haut de la page