Les voeux de l’Ambassadeur pour l’année 2013 [hy]

Alors que l’année 2012 touche à sa fin, l’Ambassadeur de France en Arménie, M. Henri Reynaud, présente ses vœux de nouvel an.

"Sireli hay barekamner,

Chers amis arméniens,

L’année 2012 s’achève sur une note positive pour l’Arménie. Il y a quelques jours, elle a signé l’accord de facilitation du régime des visas avec l’Union européenne à Bruxelles. La négociation de l’accord d’association est presque achevée et celle sur un accord de libre échange approfondi et complet est bien engagée. Qui l’eût cru voici un an ? Ce rapprochement avec l’Union européenne n’est pas étranger aux progrès économiques de l’Arménie : la croissance est soutenue, les exportations progressent plus vite que les importations et l’environnement économique s’est sensiblement amélioré.

Sur le plan politique, après les élections législatives de mai dernier, le scrutin présidentiel de février prochain constituera un nouveau test de démocratie pour l’Arménie. Je suis confiant dans la capacité de ce pays d’organiser des élections libres, démocratiques et équitables, ainsi qu’il s’y est engagé.

En 2012, les relations entre la France et l’Arménie se sont encore resserrées. La visite d’Etat en France du Président Serge Sarkissian, en novembre dernier, a donné une nouvelle impulsion à la coopération et au dialogue entre nos deux pays sur le plan politique, bien sûr, mais aussi sur le plan économique, avec la rencontre du Président arménien avec les entreprises de la région lyonnaise. Dans ce contexte, l’arrivée prochaine à Erevan des magasins Carrefour est une bonne, une très bonne nouvelle.

Dans le domaine culturel, la France s’est vivement félicitée que l’Arménie ait rejoint, en octobre dernier, lors du sommet de Kinshasa, l’Organisation Internationale de la Francophonie en tant que membre à part entière.

En un peu plus de 20 ans, l’Arménie a accompli un long chemin sur la voie de la démocratie et du progrès économique. Elle l’a fait dans des conditions souvent difficiles. La route est encore longue, mais l’Arménie sait qu’elle peut, pour poursuivre sa route, compter sur le soutien de l’Union européenne. Elle sait aussi que la France est à ses côtés.

Depuis plus de deux ans maintenant, je vais à la rencontre des Arméniens, à Erevan bien sûr, mais aussi dans les villes de province et même les villages. Je suis toujours impressionné non seulement par la chaleur de l’accueil qui m’est réservé, mais aussi par la manière dont les Arméniens se battent pour l’avenir de leurs enfants et de leur pays.

Je les encourage à persévérer sur cette voie de la démocratie, du progrès économique et du rapprochement avec l’Europe et ses valeurs.

Je forme pour nos amis arméniens des vœux de santé, de prospérité et de bonheur.

Je souhaite que l’Arménie retrouve très vite un environnement régional apaisé afin qu’elle puisse de nouveau jouer son rôle de carrefour de dialogue et de culture, comme elle en a la vocation.

Chnorhavor amanor ev Surb Cnund"

publié le 13/08/2014

haut de la page