Les partenaires de l’UFAR [hy]

Un partenariat historique avec l’Université Jean Moulin Lyon 3

Présente depuis la création du projet initial, l’Université Jean Moulin Lyon 3 a démontré à de nombreuses reprises son soutien à l’UFAR ainsi que son intérêt pour l’Arménie. Très active à l’international, elle comprend une Faculté de Droit, un IAE, des Facultés de Philosophie, Langues, Lettres et culture, ainsi qu’un IUT.

Elle compte plus de 20 000 étudiants de plus de 100 nationalités auxquels est dispensé un enseignement de qualité par un corps enseignant composé d’environ 600 professeurs permanents et de 2 000 vacataires. L’Université Jean Moulin Lyon 3 propose des programmes d’enseignement complets, 11 Licences, 12 avec double spécialisation, 3 Masters (80 spécialités et 23 spécialisations), 13 Licences professionnelles et 3 programmes d’IUT.

L’Université dispose de 18 centres de recherche regroupés au sein d’une école doctorale. Celle-ci compte 950 doctorants qui produisent 90 thèses par an.

Les 300 accords internationaux signés avec 50 pays permettent chaque année à 700 étudiants d’effectuer un stage ou une partie de leur scolarité à l’étranger, ainsi qu’à 100 étrangers d’être admis à l’Université (l’Université compte 4 300 étudiants étrangers hors des programmes d’échange). Cette Université compte de nombreux diplômes décentralisés (Vietnam, Camboge, Laos…) et plusieurs doubles diplômes avec les universités européennes, ainsi qu’avec la Nouvelle Zélande, Taiwan, les Etats-Unis et bien sur l’Arménie.

Une ouverture sur le monde de la culture avec l’Université Toulouse 1 Capitole.

Depuis 2010, un nouveau partenariat conduit à la délivrance d’un Master consacré à la communication et à l’administration des activités culturelles. Créé à la demande du Gouvernement arménien, la formation ouvre aux champs de la culture et du tourisme aux niveaux national et international.

Des partenariats institutionnels au service des étudiants de l’UFAR

Depuis sa création l’Université française en Arménie a construit des relations étroites avec de nombreux partenaires qui entretiennent des liens étroits avec l’Arménie. Des départements (Hauts-de-Seine, Bouches-du-Rhône, Vendée), des régions (Provence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône-Alpes), des associations de la diaspora arménienne (UGAB, CCIFA-AAAS, G2IA), une grande école (CERAM), des entreprises en France et en Arménie (ACBA-Crédit Agricole Bank, Yerevan Brandy Company, Grant Thornton Amyot) l’assistent dans le financement des études et l’organisation des stages en France, en Belgique et en Arménie.

L’appui des partenaires

L’Université française en Arménie propose des bourses d’excellence dont bénéficient les étudiants en fonction de leur mérite académique. Le système de bourses d’excellence permet la prise en charge totale ou partielle des droits de scolarité.

Ce système est financé directement par l’Université sur ses fonds propres, mais également grâce à la générosité de donateurs (UGAB, Yerevan Brandy Company, ACBA-Crédit Agricole Bank). Ce soutien donne lieu à une cérémonie au cours de laquelle des certificats de bourse d’excellence sont remis aux lauréats.

Pour l’UFAR comme pour ses partenaires, il est important que les étudiants n’abandonnent pas leurs études en raison de difficultés financières. Des financements de donateurs, particuliers ou entreprises (FADF-AAAS, Yerevan Brandy Company, Association Protestante, Grant Thornton Amyot) permettent d’attribuer une aide sociale aux étudiants. L’aide sociale est attribuée par la « Commission des Donateurs » et soutient en particulier les enfants de combattants et les jeunes venus des provinces de l’Arménie.

Le rôle essentiel de la diaspora arménienne

La diaspora, à travers ses associations, joue un rôle essentiel dans le soutien à l’Université française en Arménie. Ce sont en effet ses associations qui permettent aux étudiants de bénéficier de stages en France et maintenant en Belgique. Relais vers les collectivités publiques qui soutiennent le projet de l’UFAR, elles jouent, grâce à leurs bénévoles, un rôle prépondérant sur le plan de l’organisation et de l’accueil des jeunes Arméniens. Elles favorisent également la liaison vers les institutions nationales, régionales et locales. Dans le cadre de leurs activités en Arménie, elles permettent l’attribution de bourses d’excellence et de bourses d’aide sociale.

publié le 24/08/2018

haut de la page