Les atouts de l’UFAR [hy]

La maîtrise des langues et l’ouverture internationale

Les étudiants, qui en majorité n’ont pas étudié le français avant d’entrer à l’UFAR, sont capables, à partir de la 3ème année, de suivre des enseignements en français délivrés par des professeurs des universités Jean Moulin Lyon 3 et Toulouse 1 Capitole ainsi que des professeurs francophones de l’UFAR. En plus de leur spécialisation dans un des trois domaines de l’UFAR (Droit, Gestion, Marketing-Commerce), les jeunes diplômés maîtrisent le français, mais aussi l’anglais, le russe et pour certains d’entre eux, l’allemand. La nature de l’enseignement et des situations présentées aux étudiants, la présence des professeurs de l’Université Jean Moulin Lyon 3, et pour certains, la période de stage en France ou en Belgique apporte aux jeunes Arméniens une ouverture internationale qui leur permet de se positionner dans le monde contemporain et de contribuer à l’évolution des méthodes de travail dans les entreprises qui les recrutent.

Les diplômés et leur insertion professionnelle

Aujourd’hui, l’Université française en Arménie compte plus de 600 diplômés. Les jeunes anciens occupent des fonctions en marketing, en gestion, en droit et en comptabilité-audit. On les trouve dans les entreprises les plus actives de l’Arménie. Ils sont recrutés parfois même avant la fin de leurs études.

Exemples de fonctions exercées par les diplômés : coordinateur de la production (Yerevan Brandy Company, filiale de Pernod-Ricard en Arménie), auditeur (Ernst and Young Moscou), responsable du marketing (brasserie Kotayk), chef du département service client (BYBLOS Bank Armenia), juriste (Cour de Cassation), juriste (ACBA - Crédit Agricole).

D’après les indicateurs d’insertion professionnelle, près de 90% des étudiants travaillent en Arménie ou poursuivent leurs études en Master à l’UFAR. A l’heure actuelle, 4 jeunes diplômés préparent une thèse de doctorat à l’Université Jean Moulin Lyon 3.

Les stages, moments clé de la formation à l’UFAR

Les stages en entreprise font partie intégrante des diplômes préparés à l’UFAR. Ils ont un double objectif : l’application pratique des connaissances théoriques acquises pendant les enseignements et la formation par l’expérience professionnelle.

Les stages sont de véritables projets pour les entreprises. Ils donnent l’occasion aux étudiants de comprendre les enjeux professionnels et de s’adapter aux évolutions du marché du travail.

C’est un point fort qui leur permet de trouver facilement un emploi et de participer au développement de l’économie arménienne.
A la fin de la 4ème année de Licence-Bakalavr, les meilleurs étudiants bénéficient d’un mois de stage en France ou en Belgique grâce à de nombreux soutiens (UGAB, G2IA, Vendée, Hauts-de-Seine, PACA, Bouches du Rhône, CCIFA, Céram, Chambre de Commerce Belgo-Arménienne, etc.).

Le rôle des associations de la diaspora arménienne est primordial dans le montage et la présentation des projets aux collectivités locales, mais aussi dans l’organisation matérielle des stages et dans l’hébergement et l’accueil des étudiants. Les stages en France sont des moments privilégiés de formation aux pratiques des entreprises européennes, ce sont aussi des moments d’échange, de contacts personnels et culturels, et de construction de liens avec la diaspora arménienne en France et en Belgique.

Les domaines de spécialisation

L’Université française en Arménie propose des formations en Droit, Gestion et Marketing-commerce, sanctionnées par des doubles diplômes d’état, Français et arméniens, qui préparent aux métiers de l’entreprise et du secteur juridique, en particulier aux fonctions de :

•Gestionnaire et directeur financier, Auditeur, Consultant, Analyste financier, Spécialiste bancaire, Comptable

•Responsables de la publicité, Responsable de l’exportation et de l’importation, Responsable des études de marché, Responsable des achats et de la distribution

•Juriste d’entreprise, Procureur, Conseiller juridique, Avocat, Juriste bancaire.

Les études à l’Université française en Arménie

PowerPoint - 38.5 ko
(PowerPoint - 38.5 ko)

publié le 24/08/2018

haut de la page