Le 14 juillet 2022 à l’ambassade de France en Arménie [hy]

Après deux ans d’interruption l’Ambassade de France en Arménie a fêté le 14 juillet, la Fête nationale Française, en réunissant les représentants des autorités nationales et locales, les membres du corps diplomatique, la communauté française et ses partenaires arméniens et français.

JPEG - 2.3 Mo
Le personnel de l’ambassade

La cérémonie a commencé avec les hymnes nationaux de la République française et de la République d’Arménie chantés par le baryton-basse Adam Barro, qui ont été suivis par les discours de l’Ambassadrice de France en Arménie, Madame Anne LOUYOT et de Monsieur Mher Grigoryan, vice-premier ministre de la République d’Arménie.

 L'Ambassadrice de France en Arménie, Mme Anne LOUYOT et M. Mher Grigoryan, vice-premier ministre de la RA et le baryton Adam Barro - JPEG
JPEG

Dans son discours l’Ambassadrice Anne Louyot a notamment indiqué : « Ce n’est pas sans émotion que je m’adresse à vous aujourd’hui, alors que nous n’avons pas fêté le 14 juillet depuis 2019. Depuis cette date l’Arménie a été durement frappée par la guerre et la pandémie de Covid 19. L’Europe est profondément déstabilisée par l’agression contre l’Ukraine. Et la démocratie est menacée dans plusieurs régions du monde. Aujourd’hui, nous sommes rassemblés pour réaffirmer les principes qui régissent les relations au sein de la communauté internationale, fixés par la Charte des Nations Unies ».

L'Ambassadrice Anne Louyot - JPEG

Le vice-premier ministre de la République d’Arménie Mher Grigorian, a quant à lui déclaré dans son discours : « Il y a plus de deux siècles, le peuple français a ouvert une nouvelle voie vers l’avenir fondée sur les droits de l’homme et la démocratie, et depuis lors, les hautes valeurs universelles de la Révolution française sont devenues un guide exemplaire pour de nombreux pays.
L’amitié arméno-française a une histoire séculaire. Les Arméniens et les Français ont été ensemble dans de nombreux tournants importants et éprouvants de leur histoire. Nous n’oublierons jamais qu’au début du 20ème siècle, la France a tendu une main fraternelle à des dizaines de milliers d’Arméniens rescapés du génocide qui ont trouvé leur seconde patrie… ».

 Vice-premier ministre de la RA Mher Grigoryan - JPEG

La cérémonie a continué avec un concert de l’Orchestre national de Jazz d’Arménie, dirigé par Armen Hyusnunts, et ensuite avec le groupe Paris-Yerevan band qui avait préparé un concert de rock et de blues français.

Le groupe Paris-Yerevan band - JPEG
L'Orchestre national de Jazz d'Arménie - JPEG

L’Ambassade de France en Arménie remercie les 34 mécènes de cette belle fête, entreprises françaises, franco-arméniennes ou arméniennes qui ont souhaité marquer leur appui à la France et aux relations franco-arméniennes. Sans elles, ces belles retrouvailles n’auraient pas été possibles.

Le personnel de l'ambassade
 L'Ambassadrice de France en Arménie, Mme Anne LOUYOT et M. Mher Grigoryan, vice-premier ministre de la RA et le baryton Adam Barro
L'Ambassadrice Anne Louyot
 Vice-premier ministre de la RA Mher Grigoryan
Le groupe Paris-Yerevan band
L'Orchestre national de Jazz d'Arménie

publié le 15/07/2022

haut de la page