Déclaration des co-présidents du Groupe de Minsk

Les co-présidents du Groupe de Minsk de l’OSCE (les Ambassadeurs de la Fédération de Russie M. Igor Popov, de France, M. Stéphane Visconti et des Etats-Unis, M. Richard Hoagland) ont publié la déclaration suivante le 9 janvier 2017 :

Bakou et Erevan continuent de s’accuser mutuellement d’une tentative d’incursion le 29 décembre 2016 sur la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan qui a entrainé des pertes humaines. Les Forces Armées Arméniennes détiennent toujours le corps d’un soldat azerbaïdjanais tué pendant les combats.

Les violations du cessez-le-feu sont inacceptables et contraires aux engagements connus des Parties, qui en portent l’entière responsabilité, de ne pas recourir à la force. Les co-présidents pressent les dirigeants d’Arménie et d’Azerbaïdjan de respecter scrupuleusement les accords conclus lors des sommets de Vienne et de Saint Pétersbourg en 2016, y compris l’obligation d’instaurer un mécanisme d’enquête de l’OSCE dans les plus brefs délais. Les co-présidents demandent la restitution sans délai des dépouilles, conformément aux accords du sommet d’Astrakhan de 2010, compte tenu du caractère exclusivement humanitaire de cette question. Nous appelons les Parties à cesser leurs accusations mutuelles et à entreprendre toutes les mesures nécessaires pour stabiliser la situation au sol.

Les co-présidents présentent leurs condoléances aux familles des soldats décédés et à tous les Arméniens et Azerbaïdjanais dont les espoirs pour la nouvelle année ont été obscurcis par le chagrin causé par ces pertes insensées.

publié le 25/05/2017

haut de la page