Conférence de presse de l’Ambassadeur au Club de la presse nationale [hy]

JPEG

Jeudi 1er juin 2017, Son Excellence Jean-François Charpentier, Ambassadeur de France en Arménie a tenu une conférence de presse dans les locaux du Club de la presse nationale.

Interrogé dans un premier temps par les journalistes au sujet des élections présidentielles en France, et du changement que cela pourrait induire dans les relations entre la France et l’Arménie, l’Ambassadeur a tenu à rappeler que les liens étaient anciens et profonds et que la France et l’Arménie continueront de resserrer leurs liens politiques, économiques, éducatifs et culturels.
L’Ambassadeur a salué la tenue en Arménie à l’automne 2018 du Sommet de la Francophonie. Il a rappelé que la Francophonie n’était pas seulement un partage de valeurs mais également une langue commune partagée, dont il fallait cultiver la pratique en Arménie. Il s’est félicité du succès de l’UFAR, qui a fêté l’année dernière ses 15 ans, et de l’Ecole française internationale d’Arménie qui célébrera cette année ses 10 ans.

S’agissant des élections législatives en Arménie, l’Ambassadeur a observé qu’elles s’étaient déroulées sans violence et qu’elles n’avaient pas été contestées. Il a néanmoins regretté qu’il y ait eu des personnes qui se soient laissées aller à la facilité de payer des électeurs.

Quant à la dernière déclaration du Groupe de Minsk concernant le conflit au Haut-Karabagh, l’Ambassadeur a rappelé que cette déclaration s’inscrit avant tout dans une volonté d’agir en tant que médiateur entre les parties pour créer les conditions d’une solution négociée. La solution se trouve dans la volonté des protagonistes de trouver un compromis et il sera difficile de parvenir à un compromis durable sans de part et d’autre respecter le cessez-le-feu.

Enfin, l’Ambassadeur s’est dit désolé de la fermeture prochaine du bureau de l’OSCE en Arménie. Ce bureau a mené des programmes très importants en matière de démocratie et de renforcement de l’Etat de droit, mais également dans des domaines moins connus telles que l’environnement, l’économie, la sécurité, etc.

publié le 01/06/2017

haut de la page