Célébration du 14 Juillet à l’Ambassade de France

La réception organisée dans le parc de l’Ambassade de France à l’occasion de la Fête nationale a rassemblé 600 personnes. Le Premier Ministre M.Hovik Abrahamian, accompagné de plusieurs ministres dont le chef de la diplomatie M.Edouard Nalbandian et le ministre de la défense, M. Seyran Ohanian, sont venus honorer l’Ambassadeur de France de leur présence. Étaient également présents, membres du corps diplomatique et de la classe politique, personnalités du monde culturel et de la vie économique, représentants de la société civile et de la diaspora ainsi que des français résidant en Arménie.

Dans une ambiance conviviale, les hôtes ont pu, aux sons des différents accompagnements musicaux, découvrir le plaisir du brandy arménien, les pâtisseries et de nombreuses spécialités culinaires françaises. Plusieurs activités sont venues animer la soirée, dont une loterie qui a permis à deux heureux gagnants de recevoir un billet d’avion aller et retour pour Paris.

L’Ambassadeur de France, Jean-François Charpentier, et le Premier Ministre ont rappelé dans leurs discours les liens forts qui unissent la France et l’Arménie. 2015 marque une année riche dans la relation franco-arménienne avec la venue du Président Hollande le 24 Avril à Erevan lors de la commémoration du centenaire du génocide arménien, le sommet de la Francophonie, la visite de travail du Premier Ministre Abrahamian à Paris les 3 et 4 Juillet, l’organisation d’un forum économique à la fin de l’année.

Discours de l’Ambassadeur Jean François Charpentier :

Monsieur le Premier Ministre
Monsieur le Ministre des Affaires étrangères
Mesdames et Messieurs les Ministres
Mesdames et Messieurs les Parlementaires
Madame et Messieurs les ambassadeurs
Chers compatriotes
Chers amis,

Արդեն ութ ամիս է, ինչ Հայաստանում եմ : Ութ ամիս առաջ, գրեթե նույն օրը հավատարմագրերս էի հանձնում Նախագահ Սարգսյանին : Դա մեծ պատիվ էր ինձ համար :
Ցանկանում եմ շնորհակալությունս հայտնել ինձ ցուցաբերած ձեր ջերմ ընդունելության համար : Այսօր ես ինձ Հայաստանում զգում եմ ինչպես իմ տանը, թեև իմ հայերենը դեռ պիտի կատարելագործվի : Ես աշխատելու եմ այդ ուղղությամբ :
Ութ ամիսների ընթացքում շատ բան է տեղի ունեցել : Անշուշտ բոլորս ենք հիշում նախագահ Օլանդի այս տարվա ապրիլի 24-ի այցը :
Նախագահն անպայման ցանկացավ մասնակցել Ցեղասպանության 100 ամյակի հիշատակման արարողություններին, հարգանքի տուրք մատուցել հայ ժողովրդին, անպայման ներկա գտնվել հայ ժողովրդի կողքին :
Այդ կարևոր իրադարձությունից զատ, շատ հագեցած էր նաև դիվանագիտական գործուեությունը :

Chers invités,
Au-delà de l’événement phare qu’a constitué la visite du Président Hollande en avril dernier, l’activité diplomatique entre la France et l’Arménie est dense en cette année 2015. Je me réjouis de l’excellente organisation de la Conférence des Ministres européens de l’Enseignement, qui s’est tenue en mai à Erevan, et qui a illustré de manière concrète le plein engagement de l’Arménie dans la coopération et le dialogue pan-européens. La France se félicite d’avoir pris, à cette occasion, le relais de l’Arménie à la tête du secrétariat du processus de Bologne. Nous aurons cet automne un autre rendez-vous multilatéral d’importance sur lequel la France et l’Arménie seront amenées à travailler ensemble ; il s’agit de la réunion ministérielle de l’Organisation internationale de la Francophonie, qui, pour la première fois se tiendra à Erevan. Vous pouvez compter, M. le Premier Ministre, Monsieur le Ministre des Affaires étrangères, sur l’entière disponibilité tant de moi-même que de mon équipe pour que cette rencontre soit un succès.

Notre avenir commun, à nous Arméniens et Français, c’est également de travailler au renforcement des relations économiques entre nos deux pays.C’était là l’un des principaux thèmes de la visite que vous avez effectuée à Paris, Monsieur le Premier Ministre, les 3 et 4 juillet derniers, accompagné de vos ministres de l’Agriculture, de l’Enseignement et de la Diaspora. Vous y avez fait le constat avec votre homologue français, M. Manuel Valls que nous faisons déjà beaucoup dans toute une série de domaines, mais que nous pouvons faire encore mieux dans l’économie ; d’autant que nous bénéficions de précieux outils sur lesquels nous appuyer – l’Université française en Arménie ; l’Agence Française de Développement, qui travaille à la réalisation du barrage de Vedi ; le Club d’Affaires Franco-Arménien, qui a désormais une nouvelle direction, ainsi que le partenariat établi cette année entre Business France et le Fonds Arménien de Développement.Je suis déterminé, avec votre aide, à renforcer chacune de ces structures, et à travailler opiniâtrement à l’important rendez-vous que nous nous sommes fixés cet automne, à savoir le second Forum économique franco-arménien prévu à Paris mi-novembre. Je souhaite en faire le moment d’une relance de la dynamique de nos relations économiques. Il est essentiel que les entreprises françaises qui travaillent déjà en Arménie puissent transmettre à celles qui réfléchissent encore à des projets dans votre pays un message positif, afin de construire un partenariat réellement « gagnant-gagnant ».

Mes chers compatriotes,
Chers invités
La France a été marquée en janvier et en juin par des attaques terroristes sans précédent, qui nous ont tous bouleversés. La nation française a, à cette occasion, marqué sa solidarité, sa cohésion et sa résilience. Nous avons tous été touchés à cette occasion par l’élan de solidarité internationale, en Arménie comme ailleurs.La récente vague terroriste en Tunisie, au Koweit et en Egypte, la litanie de massacres commis par l’Etat islamique et ses filiales en Irak, en Syrie, en Libye et dans plusieurs pays africains, ciblant des minorités chrétiennes ou autres, viennent hélas nous rappeler que nous sommes confrontés à un phénomène global de radicalisme religieux, dont beaucoup de musulmans sont également victimes.L’engagement de la France pour lutter contre ce fléau est total, de même que notre mobilisation sur l’ensemble des défis qui menacent la communauté internationale : je pense notamment au développement et à la construction d’une économie plus juste ; je pense également aux défis environnementaux et climatiques, qui nous concernent tous, petits ou grands Etats, riches ou pauvres, et qui nous concernerons de plus en plus à l’avenir. Sur ce dernier sujet, vous le savez, la France est mobilisée pour que la conférence réunissant à Paris en décembre prochain les représentants de la planète entière, la COP21, débouche sur un accord global et ambitieux, permettant aux futures générations d’envisager leur avenir avec davantage de sérénité.Nous comptons sur le soutien de tous.

Chers invités,

Le 14 juillet est un symbole : celui de la fin de l’absolutisme, celui de la démocratie, de l’égalité de tous devant la loi, celui de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, selon notre devise nationale. Je suis heureux, grâce à votre présence, grâce au généreux soutien de plusieurs entreprises ici présentes, de fêter ce moment avec vous. Merci de votre présence.

Vive la France, vive l’Arménie, vive l’amitié entre nos deux nations.

publié le 20/12/2018

haut de la page