"Capitaine Conan", de Bertrand Tavernier (1996), au cinéma Moscou, jeudi 18 septembre, 18h00

Quelque part dans les Balkans, novembre 1918. La victoire des alliés sur le front de Salonique conforte et complète la victoire sur les autres fronts. Conan n’y est pas pour rien. Tuer un type, tout le monde pouvait le faire. Mais en le tuant, loger la peur dans le crâne de dix mille autres, ça c’était son boulot, le boulot de Conan et de sa bande, précurseurs des commandos des corps-francs. Mais quand cette saloperie de guerre s’est arrêtée, on a exigé d’eux qu’ils cachent leurs couteaux, leurs mains pleines de sang, leurs gueules et leurs souvenirs de tueurs et d’assassins. Presque leurs médailles. L’ennui, c’est que les guerres peuvent cesser du jour au lendemain. L’ âme des guerriers ne se déshabitue pas dans le même temps des exaltations du combat.

Cinéma Moscou, jeudi 18 septembre, 18h00 (film en français, sous-titré en anglais)

publié le 16/09/2014

haut de la page