Avez-vous besoin d’un visa ?

NB n°1 : Certains annonceurs publient des informations mensongères sur les tarifs des visas pour la France ou pour l’espace Schengen. Le prix d’un visa Schengen est fixe et ne peut en aucun cas être lié à la durée de sa validité ou au délai pour l’obtenir. Toute annonce ou publicité indiquant des prix proportionnels à la durée du visa est mensongère, et les sommes réclamées abusivement ne garantissent en aucun cas ni un traitement accéléré, ni une plus longue validité, ni même la délivrance du visa demandé.

NB n°2 : La France délivre des visas valables pour l’ensemble de l’espace Schengen (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Slovénie,Suède, Suisse), mais vous ne pouvez déposer votre demande auprès du consulat de France en Arménie que si le but principal de votre voyage se situe en France, au Portugal, en Islande ou en Norvège

NB n°3 : A compter du 19 juillet 2013, toutes les nationalités tierces, soumises ou non à visa de court séjour et désirant effectuer un court séjour dans l’espace Schengen (d’une durée n’excédant pas 90 jours sur toute période de 180 jours sur le territoire des Etats membres) devront être en possession d’un document de voyage délivré depuis moins de dix ans et dont la durée de validité est supérieure d’au moins trois mois à la date à laquelle ils ont prévu de quitter l’espace Schengen. Votre passeport doit contenir au moins deux pages vierges afin d’y apposer le visa et les cachets d’entrée et de sortie du territoire français.

NB n°4 : les citoyens arméniens ne faisant que transiter par les aéroports français n’ont pas besoin de solliciter de visa de transit.

Vous avez la nationalité arménienne

Hormis les détenteurs de passeport diplomatique et les personnes ne faisant que transiter par les aéroports français, le visa est obligatoire pour entrer en France pour tout citoyen arménien.

Au terme de l’accord de Facilitation des visa entré en vigueur le 1er janvier 2013, les catégories de demandeurs de visa suivantes sont exemptées de frais :

  1. Retraités,
  2. Enfants de moins de 12 ans,
  3. membres des délégations officielles et juges de la Cour Constitutionnelle et de la Cour de Cassation en déplacements à titre professionnels,
  4. Les demandeurs handicapés ainsi que les personnes accompagnantes si nécessaire,
  5. Membres de famille proche (conjoint, enfants y compris les enfants adoptés, parents, grands-parents, petits-enfants) rendant visite à des citoyens arméniens en séjour régulier dans les Etats membres de l’Accord Schengen ou des citoyens de l’Union européenne qui résident dans l’état membre dont il est citoyen,
  6. Les membres de délégations officielles, y compris les membres permanents qui, sur invitation officielle adressée au gouvernement arménien, vont participer à des réunions, consultations, négociations ou programmes d’échanges, ainsi qu’à des conférences dans l’un des Etats membres de l’Accord Schengen.
  7. Ecoliers, étudiants, universitaires et les enseignants accompagnants qui entreprennent des voyages d’étude ou à but éducatif dans le cadre de programmes d’échange,
  8. Journalistes et personnel technique qui accompagnent les délégations à titre professionnel,
  9. Participants à des manifestations sportives internationales et le personnel accompagnant (entraineurs, médecins, et autres),
  10. les représentants de sociétés civiles invités par des organisations à but non lucratif de la communauté arménienne représentées dans l’état membre, qui entreprennent leur voyage dans le but de participer à des séminaires, stages, conférences y compris dans le cadre de programmes d’échange ou de programmes d’aide pan-arméniennes ou dans le cas de formation éducative,
  11. Participants à des activités scientifiques, universitaires, artistiques et culturelles dans le cadre des programmes d’échange,
  12. Les demandeurs qui justifient la nécessité de leur voyage à but humanitaire, y compris pour raisons médicales ainsi que les accompagnants si nécessaire ou pour se rendre dans l’état membre à des funérailles de famille proche ou se rendre au chevet d’un proche gravement malade.

Vous résidez en Arménie mais êtes détenteurs d’une autre nationalité

  • Vous êtes ressortissant d’un Etats membres de l’Union Européenne (UE), de l’Espace Economique Européen (EEE) ou de la Suisse ? Vous n’êtes pas soumis au visa d’entrée et de séjour, quelle que soit la durée du séjour (liste des pays concernés : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays Bas, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et République Tchèque).

Vous souhaitez vous rendre dans un pays de l’Union Européenne autre que la France

- L’Ambassade de France en Arménie instruit les dossiers de demandes de visas Schengen à destination des pays suivants :

  • France
  • Portugal
  • Norvège
  • Islande

- L’Ambassade d’Allemagne en Arménie instruit les dossiers de demandes de visas Schengen à destination des pays suivants :

  • Allemagne
  • Belgique
  • Pays-Bas
  • Luxembourg
  • Suède
  • Autriche

- L’Ambassade d’Italie en Arménie instruit les dossiers de demandes de visas Schengen à destination des pays suivants :

  • Italie
  • Malte
  • Finlande

- L’Ambassade de Lituanie en Arménie instruit les dossiers de demandes de visas Schengen à destination des pays suivants :

  • Lituanie
  • Espagne
  • Danemark
  • Hongrie
  • Lettonie
  • Estonie

- L’Ambassade de Pologne en Arménie instruit les dossiers de demandes de visas Schengen à destination des pays suivants :

  • Pologne
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Suisse
  • République Tchèque

- L’Ambassade de Grèce en Arménie instruit les dossiers de demandes de visas Schengen à destination des pays suivants :

  • Grèce

Si vous souhaitez davantage de renseignement, rendez-vous sur la page : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/venir-en-france-22365/ sur le site du ministère des Affaires étrangères.

publié le 09/05/2014

haut de la page