Au festival de musique Baroque d’Ambronay avec Ruzan Petrosyan [hy]

Ruzan Petrosyan, l’animatrice de l’émission "Francohits" qui fait découvrir chaque mois à la radio arménienne les talents de la chanson française, a été invitée par le Festival de musique baroque d’Ambronay avec le soutien de l’Ambassade de France. Elle nous livre ses impressions et les moments forts d’un événement qu’elle aura vécu intensément.

JPEG - 63.7 ko
La voix du contre-ténor Philippe Jaroussky s’accordait à merveille avec la magnificence du lieu. 1. Կոնտրտենոր Ֆիլիպ Ժարուսկիի ձայնը հրաշալի կերպով ներդաշնակվում էր այս հիասքանչ վայրի հետ

« Du 13 septembre au 6 octobre, on célébrait à Ambronay le festival de musique baroque. Cette petite ville du sud-est de la France, dans la région Rhône-Alpes, est connue pour son église « Notre-Dame d’Ambronay » fondée au VIIIe siècle. D’architecture gothique, cette abbaye présente des parties des Xe, XIIIe et XVe siècles. En 1980, l’association Art et Musique a créé le festival d’Ambronay consacré à la musique baroque. C’est sur le territoire de cette église catholique que s’est établi en 2003 le Centre Culturel de Rencontre.

JPEG - 16.8 ko
Voix et instruments de musique ont transporté les spectateurs aux XVIe et XVIIe siècles. 2. Երաժշտական գործիքները և ձայները հանդիսատեսին տարան դեպի հեռավոր XVI և XVII դարեր

Le festival 2013 s’est déroulé sous le slogan « Machine à rêves ». Les sons de l’ancienne musique ont interrompu le silence divin d’Ambronay. L’acoustique de l’église, le son des instruments musicaux anciens, le soprano, le ténor ou la basse de la voix des chanteurs éloignaient les spectateurs de la vie réelle et les transportaient dans les XVIe et- XVIIe siècles.

Les spectateurs et les journalistes venus de Lyon ou d’autres villes de France, ainsi que de différents pays du monde, avaient la possibilité de savourer des concerts avec la participation de musiciens et de chœurs qui ont interprété un large éventail d’œuvres de la musique baroque : Antonio Vivaldi, Marc-Antoine Charpentier, Claudio Monteverdi, Mozart, Bach, Haendel…

Le programme du festival était exhaustif et donnait une possibilité de choix aux amateurs de la musique baroque : des cours de formations donnés par des musiciens et des artistes, des improvisations de jazz en plein air, de la musique magique interprétée sur les instruments anciens dans des églises gothiques, des concerts de chœurs, de solistes, des sons de bandonéon argentin, un magnifique répertoire créé par la fusion de la guitare et de la poésie grecque…

JPEG - 19.8 ko
Cœurs, solistes, jazz, bandonéon argentin, musique baroque et autres beautés sonores étaient au programme du festival 2013 d’Ambronay 3. Երգչախմբեր, մենակատարներ, ջազ, արգենտինական բանդեոն, բարոկկո երաժշտություն և ձայնային այլ հրաշքներ կազմում էին 2013թ. Ամբրոնեյի փառատոնի ծրագիրը

Dans le cadre du festival, le spectateur avait la possibilité de contempler l’opéra « Le mariage de Figaro » avec des sous-titres numériques en français, dans la salle de l’opéra de Lyon. René Jacobs, qui, depuis 10 ans participe fidèlement au festival et est connu pour ses interprétations originales de l’opéra de Mozart, en a présenté une nouvelle version, dirigeant l’orchestre baroque de Fribourg et le chœur nouvellement créé de l’Opéra de Lyon.

JPEG - 18 ko
"Tout finit par des chansons." Acte / Scène : Le mariage de Figaro,acte V, scène 19
JPEG - 21.2 ko
A Ambronay, Les noces de Figaro mises en musique !
PNG - 32.9 ko
Ruzan Petrosyan, reporter de l’ambassade à Ambronay

L’époque du baroque est l’une des périodes de l’histoire les plus émotionnelles, les plus sentimentales, une époque de contrastes. L’émotion intégrale s’exprimait non seulement par la voix et le chant, mais aussi par la fusion du théâtre, du chant, et des des sons des instruments de musiques anciens. »

Récit de Ruzan Petrosyan

Photos de Bertrand Pichène pour le Centre Culturel de Rencontre d’Ambronay

publié le 11/11/2013

haut de la page