17 juin 2015 : journée européenne de la diplomatie climatique [hy]

Déclaration commune de la délégation de l’Union européenne et des États membres de l’Union européenne en Arménie

La délégation de l’Union européenne et les États membres de l’Union européenne en Arménie célèbrent la journée de la diplomatie climatique et soulignent l’importance des prochaines négociations sur le changement climatique, la COP 21, qui se tiendront à Paris, en France, dans moins de 200 jours, en décembre 2015.

La COP 21 sera la clé pour atteindre un accord durable, universel et juridiquement contraignant sur le climat, déterminé par tous et applicable au-delà de 2020 pour limiter le réchauffement en deçà de 2°C.

Le changement climatique est une menace non-traditionnelle multiplicatrice des risques avec une large dimension stratégique. Dans de nombreuses parties du monde, le changement climatique aura des impacts croissants sur la sécurité, qui découleront des impacts économiques et sociaux. Les risques principaux avec des implications possibles sur la sécurité humaine et nationale incluent la pénurie d’eau, les crises alimentaires, les catastrophes naturelles, et les déplacements de population.

Le changement climatique nous affecte tous : collectivement, individuellement, politiquement, économiquement, les grands émetteurs de gaz à effet de serre, mais également les « petits émetteurs ». L’implication de toutes les parties-prenantes est cruciale.

Les actions qui doivent être prises et les mesures qui doivent être mises en œuvre pour l’adaptation et l’atténuation du changement climatique nécessitent un leadership déterminé au niveau institutionnel, un dialogue effectif et constructif avec la société civile, et l’engagement concret du secteur privé pour le développement de l’activité, de la croissance et de l’emploi tout en limitant l’impact environnemental et les émissions de gaz à effet de serre.

L’implication de toutes les parties est essentielle pour construire « l’Alliance de Paris ». La communauté européenne en Arménie salue l’implication de l’Arménie dans la Conférence des parties et ses engagements dans la préparation de la COP 21.

A ce jour, presque 40 pays, développés et émergents, ont soumis leur contribution nationale. L’Union européenne a été la première Partie à soumettre au début de cette année sa contribution ambitieuse pour atteindre une réduction de 40% de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à 1990. La communauté européenne en Arménie encourage l’Arménie à soumettre la sienne dès que possible, avant décembre 2015, avec le soutien de l’Union européenne et des Nations Unies.

La communauté européenne soutient résolument l’approfondissement de l’effort collectif pour identifier les mesures les plus adaptées permettant d’assurer le développement durable de l’Arménie et de lutter contre le changement climatique.

http://www.cop21.gouv.fr/

publié le 17/06/2015

haut de la page